Les bonnes pratiques pour la maîtrise du risque client

Quand le client le paie pas sa facture, il devient un client à risque. Ce risque peut être maitrisé à travers quelques bonnes pratiques à utiliser dès la prospection, puis à chaque étape de la relation client. A la commande, à la livraison, à la facturation et enfin au paiement. Le point sur ces pratiques :

La prospection : éviter les entreprises non fiables
Tout client n’est pas bon à prendre de manière systématique ! Il faut vérifier la solvabilité du prospect et s’assurer qu’il n’est pas habitué aux impayés. Ces informations peuvent être fournies en faisant recourt à votre partenaire de recouvrement ou simplement en se renseignant auprès du métier. Cette vérification préliminaire permet de s’assurer du bon profil du prospect avant d’envisager l’entrée en relation.

La commande : une formalité d’une importance capitale
La commande permet de définir par écrit les règles du jeu, en particulier, celles du paiement. Il faut savoir que les conditions générales de vente du fournisseur sont prioritaires sur toute condition d’achat. Elles doivent prévoir l’échéance du paiement et les pénalités de retard.
La livraison : se procurer des justificatifs anti-contentieux

La livraison est considérée comme une preuve d’acceptation et déclenche la facturation. Ainsi, une livraison bien cadrée donne droit au paiement et représente une sérieuse chance de le récupérer, en cas de contestation du client.

La facturation : Minimiser les failles aux impayés
Produire une facture conforme à la règlementation et pratique commerciales en vigueur permet d’accélérer son paiement. Pour plus d’efficacité dans son recouvrement, pensez à l’adresser à la bonne personne chez le client (Services achat, approvisionnement, …).

La relance et l’encaissement : un peu de méthodologie s’impose
La relance diminue le risque d’impayé et accélère l’encaissement de la facture. Pour les mener efficacement, il faut définir les sous étapes à suivre : délai de réaction, courrier, téléphone… Si un litige se confirme, reste à trancher rapidement entre négociation ou fermeté. Dans tous les cas, la rigueur paye !

La Centrale de Recouvrement des Créances
Service Audit &Reporting
22/11/2017

Leave A Comment